About me

Qui suis-je ?

En voici une grande question ! A à peine 25 ans (peut-on encore dire « à peine » à 25 ans ?) Il m’en faudra du temps pour le déterminer complètement…

Je vais quand même essayer de vous faire un article sur la façon dont je me définis aujourd’hui mais surtout pourquoi j’ouvre ce blog quand le blogging semble saturé.

Née dans la Drôme, j’ai grandis dans le sud de l’Ardèche au creux des Gorges et dans un contexte scolaire plus que confortable ! J’ai évolué dans la petite école privée catholique de la ville, entourée de bienveillance et d’accompagnement.

L’école a toujours été pour moi très importante, éducationnellement, socialement, familialement, la voie de la réussite c’était faire des études. J’ai donc suivi les conseils sans avoir la visibilité que j’ai actuellement sur les opportunités du monde professionnel et du monde en général.

J’avais envie de faire psycho, mais on m’a dissuadé, j’avais envie d’aider les gens à communiquer, j’aimais tout ce qui était esthétique commue une vraie fille, j’étais créative dans l’âme, très peu sportive, la science c’était pas  ma tasse de thé parce que c’était trop palpable, j’avais envie de challenge ! Je ne sais même pas comment exactement j’en suis arrivée à choisir la voie de la communication…

Le grand saut dans le vide de la construction de mon avenir

J’ai quitté ma petite ville d’Ardèche, j’ai laissé derrière beaucoup de choses et surtout l’insouciance de ma fabuleuse vie lycéenne, ce sentiment que je pouvais changer le monde, les amitiés d’une vie (je vous aime d’amour mes chéries), l’amour, les journées si courtes et les soirées inoubliables. Je me souviens, j’étais indescriptiblement heureuse de quitter ce temps qui devait prendre fin, je le sentais bien. Rien ne s’est passé comme prévu je voulais étudier à Lyon, mais Lyon n’a pas voulu de moi. C’est Grenoble qui m’a ouvert les bras. Et je peux vous dire qu’ il m’a fallu du temps pour apprendre à l’apprécier…

Les années qui ont suivi sont flous, peu palpitantes, les amitiés affluent comme elles s’envolent, et je ne retrouve pas ce lien fusionnel que j’ai avec mes amies d’enfance. Je les aime tant et pourtant ces années là ne nous ont pas épargné. J’ai l’immense chance de rencontrer Marion, qui je l’espère contribuera à ce projet de blog. Elle est devenue une amie chère à ma vie, on est très différentes et à la fois si proches : nos questions existentielles se ressemblent et côté mode on peut très vite devenir excessive, puissance 2 du coup ! J’aime que l’on s’accompagne dans nos vies depuis maintenant 5 ans. Alors que mes études me plaisent, mais ne me font pas vibrer, je ne vois pas de vraie destinée s’ouvrir à moi : j’essaye l’industrie, la politique, les collectivités territoriales et enfin la mode mais en vain…

Soudain le fondement d’une vie n’a plus aucun sens

J’ai vécu des expériences fabuleuses dans le monde professionnel, j’ai travaillé avec des personnes qui m’ont énormément appris (les filles si vous me lisez : merci !) j’ai la chance d’avoir un chéri qui m’accompagne depuis 2010 (OUI OUI) et qui soutient tous mes choix et il y a deux ans mon objectif de vie était : la sécurité financière, mentale, amoureuse et surtout la reconnaissance familiale et sociétale. J’avais bâti tous mes choix sur ce fondement : mon master Sciences Po, mes stages, ma conduite de vie sage, mes loisirs platoniques mais quand Marion m’a dit qu’elle s’envolait pour deux ans aux US, j’ai déterré mes rêves inavoués, ce que je voulais vraiment c’était TOUT avoir. Il restait à définir mon « tout » à moi. Un soir je suis rentrée et j’ai dit à mon chéri, « on va partir à l’étranger, voyager un an, cette fois ça n’est pas que des paroles en l’air, on va économiser jusque là mais on va partir, on a besoin d’air et de temps pour enfin réfléchir à ce qu’on veut construire ». Le 13 septembre dernier, j’avais quitté mon CDI de Chef de projet Marketing et on s’envolait pour 10 mois au bout du monde sans véritable objectif… Une décision aux antipodes de ce que j’étais les 6 années d’avant. Quel soulagement de mettre un grand coup dans un quotidien routinier au sein d’une ville qui ne nous ressemblait même pas ! On avait besoin de voir du pays pour se connaître mieux… Je serai ravie de vous parler de cette expérience plus en détail ! 🙂

Pourquoi pas un blog ?

A ce jour, je suis rentrée depuis presque 3 mois et je nage dans un brouillard épais. Je vois l’étau duquel je me suis échappée un an auparavant se rapprocher dangereusement. Malgré de longs mois de réflexion, la réalité de la société au retour vient tout bousculer et je suis dans une aire de questionnements existentiels : prendre un job alimentaire ? Ne pas refuser la chance d’avoir un statut ? Prendre le temps de trouver MA voie ? Me lancer dans une auto-entreprise pour maîtriser totalement mon environnement et faire mes propres choix ? Un petit soupçon de confiance et éclaircit ce ne serait pas de refus ! Malgré tout je crois si fort à la vie que j’essaye de ne pas trop m’inquiéter. Je suis la plus heureuse d’avoir retrouver ma soeur chérie, on a maintenant la chance d’habiter toute les deux dans le sud à 20 minutes de voiture ! Quel bonheur ! J’espère qu’elle aussi elle prendra la parole ici pour vous parler de son expertise en nutrition (elle m’impressionne) et de sa routine sport (c’est surement pas moi qui tiendrait ce rôle haha). C’est donc dans cette période, où mon âme de lycéenne rêveuse et prête à réaliser ses rêves se réveille et fait face à la moi hyper-réaliste et impatiente, que je décide d’ouvrir un blog ! Ce sera peut être l’occasion pour moi de vous rencontrer, d’échanger avec vous sur vos questionnements, et surtout de vous partager tout ce qui me fait vibrer : la mode, la bouffe végé, le bien-être, la déco et le voyage !

J’ai hâte de vous lire,

Lily